Accueil Date de création : 12/10/07 Dernière mise à jour : 21/11/14 09:13 / 5614 articles publiés

LES 24 HEURES CIRCUIT Paul RICARD  (PORSCHE EN ENDURANCE) posté le vendredi 21 novembre 2014 09:13

Blog de denisdtm89 :MON MYTHE À MOI.....  LA PORSCHE 911, LES 24 HEURES CIRCUIT Paul RICARD

Outre les désormais célèbres épreuves de 24 heures organisées sur les circuits de Dubaï et Barcelone, l’année 2015 sera synonyme de nouvelle course disputée sur deux tours d’horloge au programme des 24H SERIES powered by Hankook :

les Hankook 24H CIRCUIT PAUL RICARD (3-5 juillet 2015).

L’officialisation de cette course dans le sud de la France il y a quelques mois a suscité un grand enthousiasme dans le chef des teams et des pilotes.

En effet, personne ne veut manquer un déplacement dans le sud de la France en plein été !

“Les Hankook 24H CIRCUIT PAUL RICARD constitueront la troisième course de 24 heures de notre calendrier, et alors que la majeure partie de l’épreuve de Dubaï se déroule dans l’obscurité, cette joute française sera assurément celle avec la plus grande partie sous la lumière du jour’’, explique Gerrie Willems pour le compte de CREVENTIC.

L’agence néerlandaise assure l’organisation et la promotion des 24H SERIES powered by Hankook, en étroite collaboration avec le Dutch National Racing Team (DNRT).

Après avoir déjà organisé des courses dans les Emirats Arabes Unis, en Hongrie, en Espagne, aux Pays-Bas et en Italie, CREVENTIC et le DNRT partent à la découverte de nouveaux territoires avec la première épreuve programmée en France.

“On a toujours eu beaucoup de demandes des teams et pilotes français prenant part à nos événements, qui allaient dans le sens de l’organisation d’une course en France, poursuit Gerrie Willems. On peut donc considérer cela comme une étape logique. Le circuit Paul Ricard se distingue par des infrastructures fantastiques, et il est parfaitement adapté à la tenue de courses d’endurance avec ses différents tracés possibles. Il s’agit également d’un circuit très sécurisant, avec de larges dégagements. La région vaut bien sûr le déplacement, avec la Côte d’Azur toute proche. Je pense donc que tous les éléments sont réunis pour que le succès soit au rendez-vous.’’

Après les Hankook 24H DUBAI (8-10 janvier 2015), les Hankook 12H ITALY-MUGELLO (13-14 mars 2015) et les Hankook 12H ZANDVOORT (24-25 avril), les Hankook 24H CIRCUIT PAUL RICARD feront office de quatrième manche des 24H SERIES powered by Hankook 2015.

“Nous avons positionné cette course assez tôt en juillet, afin d’entamer la seconde partie de notre saison en six temps, et aussi permettre aux équipes de prendre part aux 24 Heures du Nürburgring, explique Gerrie Willems.Il va de soi que cette période de l’année est idéale pour combiner course et vacances dans la même région !’’

La réglementation technique et la répartition des classes des Hankook 24H CIRCUIT PAUL RICARD seront identiques à celles des autres épreuves des 24H SERIES powered by Hankook.

Le manufacturier Hankook sera une fois encore le sponsor-titre, mais aussi le fournisseur exclusif de pneumatiques.

Les commentaires seront assurés par les experts de Radio Show Limited, l’équipe qui se cache derrière Radio Le Mans, tandis que ces 24H CIRCUIT PAUL RICARD bénéficieront d’un streaming vidéo durant l’intégralité de la course, ainsi qu’un live timing permanent.Pour toute info complémentaire concernant les 24H CIRCUIT PAUL RICARD, mais aussi les autres manches des 24H SERIES powered by Hankook.


24 h series

lien permanent

FIA WORLD ENDURANCE CHAMPIONSHIP  (PORSCHE EN ENDURANCE) posté le jeudi 20 novembre 2014 16:23

Blog de denisdtm89 :MON MYTHE À MOI.....  LA PORSCHE 911, FIA WORLD ENDURANCE CHAMPIONSHIP

Patrick Dempsey en route vers le FIA WEC avec Patrick Long et Proton Competition 19 novembre 2014

Fidèle à l’Amérique du Nord depuis maintenant sept saisons, Patrick Dempsey s’apprête à relever un nouveau challenge en participant au Championnat du Monde d’Endurance de la FIA.

Sportscar365 a appris que l’acteur-pilote fera cause commune en 2015 avec Patrick Long, pilote Porsche Motorsport, dans le baquet d’une Porsche 911 RSR couvée par le Proton Competition, et alignée en GTE-Am.

L’annonce officielle devrait avoir lieu dans le courant de l’après-midi au L.A Auto Show à Los Angeles.

Cette présence du tandem chez Proton Competition n’est pas une surprise puisque Patrick Dempsey, Patrick Long et Joe Foster ont pris part aux deux dernières éditions des 24 Heures du Mans sur une Porsche soutenue par la structure allemande.

A noter que Joe Foster ne fera pas partie de l’aventure en FIA WEC, l’équipe devant annoncer sous peu le nom du troisième pilote classé Silver.

Rappelons que le Dempsey Racing a libéré une partie de son personnel le mois dernier.

Il n’est finalement plus prévu de participer au championnat Tudor sur un programme complet.

lien permanent

BLANCPAIN ENDURANCE SERIES  (PORSCHE EN ENDURANCE) posté le mercredi 19 novembre 2014 08:46

Blog de denisdtm89 :MON MYTHE À MOI.....  LA PORSCHE 911, BLANCPAIN ENDURANCE SERIES

Les débuts de la nouvelle Porsche 911 GT3-R

prévus courant 2015

Alors que Porsche met la touche finale à sa nouvelle 911 GT3-R, l’auto ne doit débuter en compétition que la saison prochaine, probablement avec deux voitures pour débuter la campagne 991 GT3-R.

Le Dr Frank-Steffen Walliser a confirmé l’info à Sportscar365 dans le paddock de Bahrain :

« Nous travaillons sur ce programme. Nous avons besoin du retour de la FIA pour le jugement final. Pour le moment, nous réfléchissons à voir où nous ferons rouler la voiture pour la première fois. Après un événement réussi, nous commencerons à vendre l’auto. »

Le Dr Frank-Steffen Walliser a confirmé que les débuts en compétition se feront en tant qu’engagement officiel, le Porsche Team Manthey pouvant être réquisitionné.

Un programme à deux autos semble être la voie privilégiée, même si la décision finale n’a pas encore été prise.

« Si vous utilisez une voiture et que vous avez un incident, cela complique les choses. Il faut avoir deux voitures » a indiqué Walliser.

« La voiture doit avoir un peu de temps de piste et quelques courses, avant de commencer à la vendre. »

Le patron de Porsche Motorsport n’a pas voulu préciser dans quel championnat serait engagé la nouvelle 911 GT3-R sachant tout de même que ce serait en Europe, ce qui laisse peu de possibilités.

Il a minimisé dans un premier temps la Blancpain Endurance Series.

On peut donc légitimement penser que la piste privilégiée est le VLN avec les 24 Heures du Nürburgring au menu.

« En GT3, vous avez besoin de bien tout connaître de la série parce qu’il y a une Balance de Performance qui est différente selon les championnats » a précisé Walliser.

« Même si elle est homologuée FIA, les poids sont différents tout comme les restricteurs, et ce même dans les séries GT internationales. Le championnat Blancpain fait ses propres tests de performance. C’est une catégorie difficile. Voilà pourquoi tout reste ouvert pour savoir où l’auto roulera en premier. Cela va dépendre de la Balance de Performance pour la saison prochaine. »

Walliser a confirmé que la 911 GT3-R a pris part aux essais BOP réalisés à Ladoux par la FIA, même si elle n’a pas encore reçu son homologation finale.

Le lancement de la nouvelle 911 GT3-R ne devrait pas intervenir avant le début de l’année prochaine.

Il n’est pas prévu de la présenter durant la Nuit des Champions à Weissach le mois prochain.

LM EI.Com

lien permanent

V de v /Challenge d’Endurance VHC : Porsche et March remportent les titres  (PORSCHE EN ENDURANCE) posté le mardi 18 novembre 2014 13:24

Blog de denisdtm89 :MON MYTHE À MOI.....  LA PORSCHE 911, V de v /Challenge d’Endurance VHC : Porsche et March remportent les titres

Les titres du Challenge d’Endurance VHC ont changé de mains cette année au terme d’une belle saison.

En GT, si c’est toujours un pilote Porsche qui l’a emporté, ce n’est plus Bernard Moreau et son inusable Porsche 911 RSR Polybaie 3 litres, mais les allemands Peter Mülder et Patrick Simon qui ont conduit une Porsche 911 SC RS 3 litres Groupe 4 mais également une Porsche 964 Cup Groupe 5.

En Protos, Yann Le Calvez et l’Elva BMW Mk 8 Meca Moteur ont été cette année devancés par la March 81 S de Christophe Kubryk/Nelson du team Palmyr, une Sport 2000.

Les grilles de départ n’ont pas toujours été bien remplies, mais les courses ont toujours été animées et spectaculaires, et les voitures toujours aussi belles…

Scratch

Trois voitures se sont imposées au cours des cinq meetings du calendrier 2014 ((Le Mans, Dijon, Paul-Ricard, Deux Tours d’Horloge et Magny-Cours), dont quatre épreuves de deux heures et une de vingt-quatre heures sur le circuit Paul-Ricard. Ce sont l’Elva Mk 8 Meca Moteur n°3, victorieuse au Mans et à Magny-Cours, la Porsche 911 RSR Polybaie n°1 que Bernard Moreau a imposée à Dijon et au Paul-Ricard et la Porsche 964 Cup du Team PS 75 qui a remporté les Deux Tours d’Horloge.

Protos Yann

Le Calvez avait bien entamé sa défense du titre au Mans en s’imposant dans la manche d’ouverture de la saison. Les inoxydables Elva Mk 8 BMW avaient même réussi le doublé, Le Calvez devant la n°4 de Marc Alloend-Bessand, sur le circuit Bugatti, devant tous les protos. Leur fiabilité leur avait permis de remonter un après un leurs adversaires alors que l’Osella BMW de Gérard Pargamin avait réalisé la pole position. Au Castellet, Yann Le Calvez était absent, mais Alloend Bessand avait fait la pole devant s’incliner cependant au scratch face à la Porsche Polybaie de Moreau et était aussi devancé par la Lola T598 Sportmeca n°9 de Gérard Huez et Jérôme Sornicle .

A Dijon, les protos avaient fait la loi en qualifications, avec la pole pour la Lola T292 de John Doe devant l’Osella de Gérard Pargamin mais en course Moreau gagnait de nouveau avec sa Porsche devant l’Elva de Le Calvez/Loïc Deman.

Les Deux Tours d’Horloge furent le tournant de la saison avec leur coefficient 2. Même si Yann Le Calvez n’était pas au départ, c’est néanmoins une Elva Mk8 Meca Moteur qui avait fait la pole position, la Mk8 S n°5 des frères Dutoya bien épaulés par Lionel Robert. Même si l’Elva fut battue au final par la Porsche 964 Cup de Simon/Mulder/Marc Simon/Jorgen Peutz, l’Elva n°5 se classait deuxième er la March 81 S de Kubryk/Nelson/François Belle, quatrième et qui marquait des points précieux dans l’optique du titre. March51.

A Magny-Cours, si Julien Piguet avait mis la Cesca Grac Blue Fox en pole position, Yann Le Calvez et Loïc Deman remportaient la victoire, mais en prenant la cinquième place au scratch et la première de leur catégorie avec leur March, Christophe Kubryk et Nelson s’assuraient le titre protos avec 120 points contre 102,5 à Olivier Huez (Lola T598) et 95 à Yann Le Calvez dont les deux absences sur le circuit Paul-Ricard auront été rédhibitoires….

GT

Alors que Bernard Moreau et la Porsche Polybaie avaient brillé lors des qualifications au Mans dans la manche d’ouverture, l’embrayage de la 911 RSR cassait en fin de séance et Moreau ne pouvait prendre le départ. Alors que les protos prenaient les quatre premières places au scracth, Emmanuel Brigand était le meilleur des GT avec la Porsche RSR 2,8l du Crubilé Sport.

Lors de la deuxième manche au Paul-Ricard, Bernard Moreau prenait sa revanche et dominait de la tête et des épaules, s’imposant aussi au scratch.

A Dijon, Moreau poursuivait sur sa lancée. Après avoir laissé les protos s’expliquer en qualifications pour remporter une nouvelle victoire scracth qui lui donnait une belle avance au classement GT. Porsche75 Malheureusement pour le pilote de la Porsche Polybaie, les Deux Tours d’Horloge (coefficient 2) furent catastrophiques, la Porsche devant abandonner le samedi peu avant 20 Heures. Les allemands Peter Mülder et Patrick Simon en profitaient pour remporter la course et marquer les 60 points précieux qui allaient avec, dépassant nettement Moreau pour le classement du Challenge.

A Magny-Cours, même si Bernard Moreau avaient devancé en qualifications la Porsche du Team PS75, Mülder et Simon terminaient deuxièmes au scratch alors que Moreau ne pouvait faire mieux que quatrièmes, les allemands s’assurant le titre avec 136 points, le meilleur total, Protos et GT confondus, devant Bernard Moreau, 95 points, et Eric Van de Vyver et Alex Meynard, troisièmes avec 70 points sur la vaillante TVR Griffiths de l’équipe VdeV.

LM EI.Com

lien permanent

LOGISTIQUE PORSCHE  (PORSCHE EN ENDURANCE) posté le dimanche 16 novembre 2014 17:40

Blog de denisdtm89 :MON MYTHE À MOI.....  LA PORSCHE 911, LOGISTIQUE PORSCHE

La deuxième partie de saison du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA n’est pas la plus facile à gérer sur le plan de la logistique. Entre Etats-Unis, Japon, Chine, Bahrain et Brésil, les équipes doivent tout prévoir en amont pour ne manquer de rien sur les manches overseas.

Au final, c’est quasiment un voyage autour du globe qui attend la logistique pour un poids de 35 tonnes de fret aérien.

Chez Porsche, le fret est composé de 12 unités de 304 par 230 centimètres.

A pleine charge, le poids ne doit pas dépasser 3000 kg sous peine de revoir le prix du transport à la hausse, tout comme chaque passager qui prend l’avion pour partir en vacances.

Le constructeur allemand a fait le choix de 12 unités assez tôt dans la saison avec plusieurs milliers de références embarquées.

 Le fret aérien est transporté par un Boeing 747 affrété par DHL, partenaire du championnat, et partagé par d’autres équipes. L’avion a décollé le 11 septembre depuis Francfort vers Austin, puis Tokyo, Shanghai, Manama et Sao Paulo.

Dix containers de formes différentes ont été achetés pour un meilleur espace de transport. Six d’entre eux, appelés Q7, sont plus légers de 120 kg par rapport à ceux qui l’on trouve en Formule 1. De plus, ils peuvent être chargés sans filet autour, ce qui économise encore 1,3 centimètres de hauteur. Outre les dix containers légers, les deux unités restantes servent à accueillir les grandes pièces, comme le châssis de rechange ou les centaines de jantes.

Chacune des 12 unités comprend une plaque unique et chaque composant est emballé à l’intérieur avec son propre QR.

Toute cette organisation minutieuse permet aux services douaniers de savoir ce qui est transporté. Les numéros de série des 120 radios sont détaillés pour éviter les éventuels problèmes.

Porsche met beaucoup d’efforts dans la documentation afin d’être retardé le moins possible.

Tout ce qui est importé doit ensuite être exporté. Les containers sont radiographiés et les agents des douanes peuvent tout déballer pour contrôler.

Quant aux deux Porsche 919 Hybrid, elles ne tiennent pas dans les containers, si bien qu’elles sont solidement sanglées. Tous les liquides ont été soigneusement ôtés, les parties fragiles comme les rétroviseurs, les ailes avant et arrière, ont été emballés.

Entre deux courses, les moteurs 4 cylindres 2 litres reviennent à Weissach pour une reconstruction.

Les matières dangereuses sont transportées séparément, notamment les adhésifs, résines et bombes aérosols. Une précaution toute particulière est apportée aux batteries lithium-ion pour le système hybride. Ces batteries exigent une permission de l’administration fédérale des différents pays visités. Les matières dangereuses sont stockées durant 48 heures dans une chambre sécurisée avant et après chaque vol.

Le carburant est livré par Shell et ExxonMobil, tous deux partenaires de Porsche.

Quant aux pneumatiques, ils sont expédiés directement par Michelin.

Porsche Team envoie également du matériel par la mer, ce qui est moins cher, mais beaucoup plus lent.

Le matériel livré en août ne reviendra qu’en janvier. En raison des longues distances, il y a trois ensembles de fret maritime en haute mer.


lien permanent
|

ouvrir la barre
fermer la barre

Vous devez être connecté pour écrire un message à denisdtm89

Vous devez être connecté pour ajouter denisdtm89 à vos amis

 
Créer un blog